Menu Rapide
Actualités - Nouvelles

Retour aux nouvelles

ALERTE DE CYBERAIDE.CA | NOUVELLES TACTIQUES DE SEXTORSION - NEW SEXTORSION TACTICS REPORTED TO CYBERTIP.CA

Publié le 21 avril 2021

ALERTE DE CYBERAIDE.CA | NOUVELLES TACTIQUES DE SEXTORSION
 
De nouvelles tactiques de sextorsion signalées à Cyberaide.ca
Cyberaide.ca a commencé à recevoir des signalements concernant une tactique de sextorsion inquiétante. Les sextorqueurs superposent des visages de jeunes personnes sur des vidéos ou des photos pour faire croire qu’elles sont nues ou se livrent à des actes sexuels. Ils demandent ensuite aux jeunes de leur envoyer de l’argent ou des cartes-cadeaux, sans quoi ils menaceront d’envoyer les vidéos ou les photos à leurs amis et à leurs familles.
 
Dans certains cas, Cyberaide.ca observe en plus d’autres tactiques non moins inquiétantes :
 
Les sextorqueurs vont suivre les proches et amis des jeunes sur FacebookMD ou InstagramMD pour démontrer leur capacité de mettre leurs menaces à exécution si leurs victimes n’obtempèrent pas.
 
Les sextorqueurs vont créer des comptes de médias sociaux sous le nom de leurs victimes ou des noms similaires (par exemple, Tétreau au lieu de Tétreault) pour partager les vidéos ou les photos.
Les sextorqueurs utiliseront l’un des filtres offerts par certaines applis pour paraître plus jeunes qu’ils ne le sont sur les plateformes de diffusion en direct.
 
Les signalements transmis à Cyberaide.ca font état de l’utilisation de ces tactiques sur diverses plateformes de médias sociaux, dont Facebook, Instagram, SnapchatMD, GoogleMD Hangouts, SkypeMD, OmegleMC et Line App.
 
Exemple de signalement :
 
L’auteur d’un signalement à Cyberaide.ca rapporte avoir répondu à un appel vidéo d’un inconnu. Celui-ci a capté la conversation avec un enregistreur d’écran pour ensuite incorporer le visage de la victime dans une vidéo, de sorte qu’elle ait l’air de se livrer à des activités sexuelles à la caméra. L’inconnu a exigé de l’argent, sans quoi il menaçait de partager la vidéo sur les médias sociaux.
 
Conseils de prévention :
Dites à vos enfants de ne jamais répondre à des appels vidéo de personnes qui leur sont inconnues.
 
S’ils se connectent par erreur avec un inconnu sur une plateforme de diffusion en direct, dites-leur de se déconnecter aussitôt et de ne pas répondre aux appels de relance.
 
Si possible, il vaut mieux répondre aux appels vidéo avec la caméra éteinte jusqu’à ce que l’identité de l’appelant soit confirmée.
Que faire si votre ado se fait prendre au piège?
 
Faites un signalement. Il y a de l’aide. Signalez immédiatement la situation à Cyberaide.ca ou contactez votre service de police. Si votre ado est la cible d’un sextorqueur, il est fort probable que ce dernier s’en prenne aussi à d’autres personnes, et les autorités compétentes doivent être prévenues.
 
Coupez immédiatement la communication. Fermez les sessions sur tous les comptes ayant servi à communiquer avec le sextorqueur ou désactivez ces comptes (mais ne les supprimez pas). Surveillez tous les autres comptes que votre ado pourrait avoir utilisés au cas où le sextorqueur tenterait de le ou la joindre de cette manière.
 
Ne cédez SURTOUT pas aux menaces (ni vous ni votre enfant). Autrement dit, il ne faut jamais envoyer d’argent ni d’autres images de nudité. Dans un cas comme dans l’autre, cela ne ferait qu’EMPIRER la situation. Si un transfert de fonds a déjà été amorcé, vérifiez si le paiement a été encaissé et dépêchez-vous d’annuler la transaction. S’il est trop tard, contactez immédiatement le service de transfert de fonds qui a été utilisé. La plupart de ces services vous inviteront à remplir un formulaire de dénonciation en cas de chantage.
 
Conservez les conversations. Conservez certaines informations comme le nom de l’utilisateur, son ou ses pseudonymes ou adresses courriel ainsi que les plateformes utilisées, les noms d’utilisateur et les adresses courriel de votre ado sur ces plateformes, les détails de toute demande de paiement (p. ex. coordonnées du demandeur auprès de Western UnionMD), une copie des conversations ainsi que les photos ou les vidéos transmises.
 
N’oubliez pas que vous n’êtes pas seuls. Consultez les sites TeFaisPasSextorquer.ca et AidezMoiSVP.ca : vous y trouverez des ressources pour faire face à des cas de sextorsion et de sextage ainsi que des pistes pour trouver de l’aide.
 
Pour en savoir plus sur les tactiques des sextorqueurs et les signaux d’alarme à surveiller, cliquez cyberaide.ca/sextorsion.
 
 
 
NEW SEXTORSION TACTICS REPORTED TO CYBERTIP.CA
 
Cybertip.ca has started to receive reports of a new concerning sextortion tactic. Offenders are superimposing a youth’s face in a video or photo to make it look like they are nude or engaging in a sex act. Then they demand the youth send them money or gift cards, or they will send the video or photo to the victim’s friends and family.
 
Cybertip.ca is also seeing other concerning tactics, sometimes in combination with the above:
 
Offenders will follow the youth’s friends and family on Facebook® or Instagram® as a way to demonstrate they can follow through on threats to share the video or photo if the victim does not comply.
Offenders are also creating social media accounts using the victim’s name, or a similar name (e.g., Smyth instead of Smith), to share the videos or photos
 
Offenders are utilizing filters available on certain apps that allow them to appear younger than they are on live streams through the app.
 
These tactics can happen on many types of social media platforms. The following platforms have been noted by people reporting to Cybertip.ca: Facebook, Instagram, Snapchat®, Google® Hangouts, Skype®, Omegle™, and Line App, among others.
 
Example report:
 
In a report to Cybertip.ca, an individual said they answered a video call from an unknown person. The offender screen recorded the conversation and edited the victim’s face into a video making it look like they were engaged in sexual activity on camera. The offender demanded money or they would share it on social media.
 
Prevention Tips:
Discuss with your children the importance of not answering video calls from those who are unknown to them.
If they mistakenly connect over livestream with someone unknown, immediately disconnect and do not respond to any renewed attempts to connect.
 
When the option is available, answer video calls with the camera turned off until they have confirmed the identity of the person calling.
 
What should parents do if your teen has been targeted?
Report it. There is help. Immediately report what has happened to Cybertip.ca or contact police in your jurisdiction. If it is happening to your teen, the person is more than likely doing the same thing to others and this needs to be reported to the proper authorities.
 
Immediately stop all communication. Log off or deactivate (but don’t delete) any of the accounts used to communicate with the individual. Pay attention to any of the other accounts your teen may have linked to as the user may attempt to contact them there as well.
 
Ensure that you and/or your child DO NOT comply with the threat. In other words, never pay money and never send additional nudes. The situation will NOT get better by doing either of these things. If money has been sent to the extortionist, check to see if it has been collected and, if not, quickly cancel the payment. If it has, contact the money service that has been used immediately. Most money services will have a blackmail form you can fill out.
 
Keep the correspondence. Keep information such as the user’s name, username(s) or email addresses and which platforms they are linked to, information about your own usernames/email addresses on those same platforms, details of any payment request (Western Union® contact details, etc.), a copy of the communications, and any images and/or videos that were sent.
 
Remember that you are not alone. Visit dontgetsextorted.ca and needhelpnow.ca for resources on how to manage instances of sextortion and sexting, as well as where to turn for support.
 
For more information on offender tactics and warning signs, go to cybertip.ca/sextortion.
COUR MUNICIPALE
216, chemin Old Chelsea Chelsea (Québec) J9B 1J4
Heures d'ouverture
Du lundi au vendredi 8h30 à 12h et 13h à 16h30
TÉLÉPHONE:
(819) 827‑COUR (2687)
SANS FRAIS:
1‑833‑477-COUR (2687)

© MRC des Collines-de-l’Outaouais. Tous droits réservés.

Réalisation de Distantia